Boussole Records fête ses 6 ans !

Boussole Records, est un label et organisateur de soirées basé à Toulouse. A l’occasion de leur soirée d’anniversaire prévue au Bikini, Paul -label manager- a répondu à nos questions :

Actif depuis 2013, parle-nous de la naissance du collectif Boussole Records ?

Yes ! Alors ça a vu le jour très simplement, comme la plupart des nouveaux collectifs actuels qui se montent sur Toulouse ou même partout ailleurs : un groupe de potes qui décident de lancer quelques soirées pour passer des sons, en s’amusant, sans se prendre la tête.

Pour nous au fil des mois l’idée de structurer un peu les choses est apparue et un an plus tard ça a abouti sur la création de la partie label, en plus des soirées. Ça fait donc 6 ans maintenant, pas mal de choses et d’aspects du label ont évolué. C’est parfois compliqué de gérer un projet à plusieurs, les envies sont différentes, tout comme les parcours et opportunités qui s’offrent à chacun.

Là si l’on doit faire un très rapide bilan, on est très contents d’être toujours présents et actifs sur la scène toulousaine, de ce qu’on a pu prendre le temps de faire et de ce qui arrive par la suite. En ce moment à Toulouse la dynamique collective est très encourageante, il y a pas mal de bonnes choses qui s’y passe !

Vous êtes estampillés label electro toulousain, quels artistes retrouve t-on dans votre catalogue ?

On retrouve actuellement 7 producteurs et djs sur Boussole : Mangabey , KHALK , Filiber , le duo M&C (aka You Cool La et Bwi Bwi) , Palynka (ex FaCIL) et enfin KENDAL . La plupart ont débuté et évolué à Toulouse, mais n’y habitent plus désormais, mis à part Kendal. On garde bien évidemment contact, soit on monte les voir, soit on les fait descendre régulièrement sur nos différentes soirées.

Au niveau des styles je pense qu’on propose un ensemble assez large : house inspiré par le funk et la disco et toutes ses nuances, deep, acid, uk, des choses plus breakées. On apprécie beaucoup ce revival de l’ebm, electro, italo et de la vieille trance des 90s. Et puis toujours un peu de techno dans l’équation. On retrouve ça dans les productions des gars, dans leurs sets et donc dans chacune de nos soirées.

Il faut savoir que le roster actuel n’a pas toujours était le même, ça a beaucoup évolué là aussi, pour retrouver tous nos projets et sorties, la meilleure adresse reste notre bandcamp !

Egalement organisateur des Boussole Party, comment ces soirées se dessinent ?

Je suis en charge de la DA générale du label, de la programmation et de la communication. Les choix de programmation évolue depuis les débuts, en gros c’était plus house que techno à la base, mais ça a tendance à s’équilibrer.

Je construis ça en fonction des goûts personnels qui évoluent, tout comme la scène qui bouge constamment et les nouveaux artistes et projets super intéressants qui apparaissent, en France et ailleurs. J’y prête une attention forte et j’essaye d’être raccord à ce niveau là, de couvrir un max de spectres, et puis de proposer de l’inédit, des artistes encore jamais passés sur Toulouse, c’est important dans ma démarche.

Gilles m’assiste sur la production et Romain est notre graphiste et s’occupe du VJing lors des soirées, on conçoit également les affiches et autres éléments de com ensemble.

Au niveau des lieux on navigue principalement sur 3 clubs :

La péniche Le Cri de la Mouette, un acteur essentiel à Toulouse, plus que jamais, qui ouvre ses portes et donne sa chance aux nouveaux collectifs, tout comme aux anciens. Énorme merci à eux pour ça. De part sa jauge limitée on y programme surtout des artistes émergents, la proximité artiste-orga-public y est géniale, on a que des bons souvenirs dans cette cale !

Le Connexion Live, en plein centre, qui a récemment eu l’autorisation de nuit ce qui veut dire qu’il peut fermer ses portes à 6h au lieu de 2h30 comme ce fut le cas pendant longtemps. Pour y inviter des artistes en format live c’est top, mais ça fonctionne aussi très bien en dj set.

Et enfin bien sûr, Le Bikini, où l’on a la chance de pouvoir s’y produire et organiser des soirées depuis l’été 2015. On y a fait 4 soirées l’an dernier, un peu plus de prévues en 2019. A tous les niveaux c’est un énorme plaisir de bosser avec eux. Et là on peut se faire plaisir en y invitant des artistes de renommée plus importante, reconnus mondialement et qui parle à plus de monde.

Justement la prochaine se déroulera samedi 19 janvier au Bikini, une grosse teuf de 6 heures pour fêter vos 6 ans. Parle-nous de la programmation artistique de cette soirée ?

Pour nos dates anniversaire on booke toujours un artiste qui plait à toute la team, bon c’est toujours plus ou moins le cas sur l’ensemble de nos soirées, mais sur cette date particulière, c’est important !

Pour les 6 ans c’est donc l’anglais LONE, on est tous fans de ses productions depuis longtemps. Signé sur le label Belge R&S, il a une super actualité ces dernières années, 2 albums, une série de 4 eps, pas mal de mixes dont un Essential Mix pour la BBC Radio 1. Tout ça nous a conforté dans notre choix, c’est à 100% ce qu’on aime et une bonne synthèse de ce qu’on écoute, de ce que les gars jouent et de notre évolution. Et on a envie de proposer ça au public toulousain, d’assister à ça avec eux, en espérant que ça plaise !

Pour le déroulé du 19 janvier comme d’habitude on essaye d’amener une progression naturelle tout au long de la soirée, M&C et KHALK chauffent bien tout ça et préparent le terrain pour LONE, puis Filiber et KENDAL se chargent de clôturer la soirée en beauté. Il n’y aura pas un style particulier, ni une seule couleur, comme dis plus haut, de la house à la rave, italo,  en passant par la techno, les gars passeront de tout.

Et nouveauté pour cette soirée, cette fois-ci Romain aura a disposition un écran LED géant pour gérer les visuels toute la nuit, à la différence de l’écran blanc très classique que l’on a depuis les débuts. Ça fait un petit moment qu’on voulait tester et apporter ça sur nos soirées, et là visuellement ça risque de bien rendre sur la scène du Bikini. Hâte de voir ça en action !

Une fois remis de cette bonne grosse teuf, quels sont vos projets pour 2019 ?

Alors déjà pour la plupart on approche ou on est déjà dans nos 30 ans donc on va bien mettre minimum 72h à s’en remettre, faut faire avec son temps.

Pour la suite donc on a une programmation validée à 80% jusqu’à cet été, au rythme d’une soirée par mois, voir plus parfois. On a une trame de fond mais sur le fonctionnement je dirais qu’on voit plus ça au jour le jour en fonction des tendances, des opportunités et des rencontres qui s’offrent à nous. On réfléchit également à de nouveaux formats d’événements.

Notre « gros » projet cette année sera la réactivation de la partie label, qui est en standby depuis plus d’un an maintenant. Je suis toujours content de là où on l’a laissé, avec notamment les sorties de KHALK et Mangabey et les derniers various au format Unreleased Cuts, mais suite à ça je me suis un peu lassé de ce format et d’autres trucs attenants à ça. Alors plutôt que de faire ça, à moitié convaincu et sans plaisir, j’ai préféré mettre un petit stop et à côté de ça reprendre la DA des soirées à 100%.

Là, l’envie de proposer une nouvelle sortie est revenue, on prend donc le temps de finaliser notre tout premier vinyl, ça traine un peu mais ça en vaudra la peine, j’espère !

Questions rituelles chez Opus… Si vous pouviez organiser votre festival rêvé, vous faites jouer qui et où ?

Quand on organise des soirées depuis un moment forcément en finalité, le projet roi c’est le format festival. Il nous trotte dans la tête depuis un bail mais on préfère prendre notre temps pour sortir quelque chose de bien carré et réfléchi le moment venu. Ça ne devrait plus trop tarder à prendre forme d’ailleurs ..

Bon pour le lieu : Toulouse, bien évidemment la question se pose pas. La ville a son petit lot d’événements mais il y a encore de la place pour de la nouveauté. Notre format favori reste en journée, dans un spot bien plus nature que bitume, de 14h à 00h par exemple, ça laisse la place pour offrir un max de styles différents, c’est toujours cette idée qui motivera le choix des artistes, ne pas proposer qu’une seule couleur. Allez si on doit sortir quelques noms de guests qui colleraient  bien : Mafalda, Shanti Celeste, Sadar Bahar, Courtesy, OMAR S, DMX KREW. Pas tellement d’extravagance dans ces choix mais avec ça, ça nous laisse déjà bien rêveurs !

7/ Si vous vouliez nous faire découvrir 3 projets, auxquels pensez-vous ?

Puisqu’on rentre tout juste dans 2019 et que la période des tops de fin d’année n’est pas loin derrière, voici ce qu’on trouve dans la playlist 2018 :

Grant – Une house bien deep et soulfull, parfois acid, et toujours remplie de soleil. Il multiplie les projets, entre son label et ses sorties sous différents alias. Depuis 3 ans absolument rien à jeter dans ses productions, c’est magnifique à chaque fois.

Il devait être l’invité de notre House Party d’octobre mais c’était avant que la SNCF décide d’annuler son train à la dernière minute. Il revient très bientôt, on lui a réservé 3 trains et 2 avions différents pour être bien sûr qu’il soit parmi nous cette fois.

Peach – Dj et productrice Canadienne, elle a explosé suite à son première mix chez Boiler Room, et il suffit de quelques minutes pour comprendre pourquoi, la vibe qu’on aime tout particulièrement !

Et puis on peut terminer sur quelque chose de totalement différent, l’indie-rock de l’américain Kurt Vile. ‘Bottle It In’, un des meilleurs LPs de 2018 :

On souhaite à Boussole Records un très bon anniversaire et une teuf réussie ! > Infos et billetterie.

Vanessa