Great Fires, Dances in Red

Il y a des groupes comme ça, on connait leur nom, ils font partie du paysage musical dans lequel on vit, on a écouté une chanson ou deux, mais on a jamais approfondi. Allez savoir pourquoi… C’est le cas de Dancers In Red. Ce trio toulousain propose une line-up assez basique de prime abord : Guitare/Voix, Basse, Batterie, pas de quoi révolutionner le genre hein ? Et bien, c’était sans compter une énergie de fou furieux, un rock’n roll limite garage qui colle à la peau et aux oreilles. Ils étaient en première partie de The Lords of Altamont, le 24 octobre au Metronum, et ils ont envoyé du lourd, du très très lourd. Des riffs puissants, une voix qui sonne, un batteur déchaîné et une bassiste enjouée, le tout parsemé de solos très bien maîtrisés. Tu sens que quand ils sont sur scène, ils kiffent ce qu’ils font et leur énergie est clairement communicative. Ça donne envie de bouger la tête de sauter partout et de sentir la sueur. Bref, on vous les recommande chaudement !

 

Thomas