Les balades indie folk de Jim Bergson

 
C’est souvent en concert qu’on fait nos plus belles découvertes. L’une des raisons pour lesquelles on vous répète de ne jamais rater une première partie. L’artiste dont on vous parle aujourd’hui introduisait la soirée des 14 ans de Progrès Son samedi dernier

En solo, accompagné de sa guitare, Jim Bergson nous a laissé rencontrer son univers indie folk. C’est en entendant Neil Young que Corentin sait qu’il va s’orienter vers cette couleur musicale. On s’attendait à voir une guitare folk, mais c’est bien d’une électrique qu’on le voit se dresser devant nous, une grosse caisse à ses pieds, un harmonica au bout des lèvres. Dans la lignée des plus grands du genre, ses chansons nous emportent le long d’un chemin dont on ignore la durée et la destination. Ses mélodies nous font passer de la joie (Love like a gun) à la mélancolie (Farewell on the platform) tout au long du set.

Après avoir sorti un EP éponyme en 2017, on a cru comprendre en suivant ses aventures sur Facebook qu’il avait repris le chemin des studios, chez Rimshot… Jim, on attend la sortie de tes nouvelles balades avec impatience !

Rémy


Retrouvez toutes les informations sur l’événement Facebook
Crédit photo @remysirieix