KKC Orchestra : artisans modernes

 
Le KKC Orchestra est de retour, avec un deuxième album. Un opus qu’on attend impatiemment depuis leur très réussi Géométrie Variable en 2014. Vous le savez, on a toujours peur d’un deuxième enregistrement quand on a saigné le premier… Rassurez-vous, le KKC a réussi cette seconde empreinte sonore !

Le maître mot de leur travail donne son nom au disque et à sa première piste : Artisan. Un mot qui en dit long sur leur façon d’être, leur méthode de travail. Le hip hop est un peu plus présent que sur les premiers titres du crew, les machines aussi ! On retrouve des titres que le KKC nous a révélé depuis quelques mois : Artisan, Ulysse et La fleur au fusil. Les textes de Djul eux sont toujours aussi précis (Ulysse, Boniment), mélodiques (Artisan, 33, Soul power) et tranchants (Fleur au fusil, Lou Braillard et Brazier qu’on vous invite à écouter avec attention) Leur cousu-main est toujours aussi remuant (Sunshine, Chongquing). Cet album est de ceux qu’on écoute facilement, qui ne connaissent pas de temps morts ! La preuve, nos coups de cœur arrivent en toute fin d’écoute avec les titres 33 et Soul power.

La magie du KKC, depuis le début et l’EP Dig your own swing, c’est cette facilité à faire passer des messages forts avec le sourire et une énergie transmissible en live : là où leur musique prend toute son ampleur. Ça tombe bien, les artisans installent leur atelier au Metronum le 4 mai !

Rémy


Retrouvez Le KKC Orchestra sur Facebook
Toutes les infos du concert sur l’événement Facebook