La noisy pop de Braziliers

Loin des rythmes latinos que laisserait entendre son nom, Braziliers nous submerge avec une musique noisy pop. Le trio s’est livré sur son premier EP en 2017 (vous reconnaitrez peut-êtres les anciens Ropoporose) et a continué de surfer sur une vague créatrice en 2018, année de sortie de son premier album : 421. Cet enregistrement nous plonge en été, entre garage et pop.

Guitares, cymbales, synthés accompagnés par des chants solaires. Sur des textes en français, Braziliers nous donne envie de danser toute la nuit, pied nus, un verre de vin à la main. L’écoute de l’album 421 commence avec Choukès, histoire d’amour sur fond de basse envoûtante. Ici, pendant 7 minutes l’énergie monte et descend de façon intelligente pour nous tenir en haleine. Les voix des tourangeaux s’unissent au crépuscule et explosent sur une guitare effrénée. Un ascenseur émotionnel qui se retrouve sur Veau Doux et ses sonorités électriques déconcertantes.

Braziliers, c’est une musique à savourer entre amis et à retrouver le 9 avril à Toulouse, pour la première partie de Miossec au Bikini.

Manon D


Retrouvez Braziliers sur Facebook
Plus d’infos sur le concert