Matthieu Miegeville, de retour en son nom


20 ans. C’est le temps qu’il a fallu à Matthieu Miegeville pour tomber le masque et chanter en son nom. Lui qu’on a entendu dans Psykup, MOPA, Agora Fidelio, Cancel The ApocalypseTerre Neuve Collective et plus récemment The Black Painters… Des projets où l’on a découvert l’étendue de son spectre vocal  : chant hurlé et furieux d’abord, avant de la découvrir plus doux avec les deux derniers cités. 

Mais voilà, 20 ans après avoir monté ses premiers projets, Matthieu se redécouvre. C’est en français que le toulousain fait sonner sa plume, comme il en avait l’habitude dans Agora Fidelio. Le premier extrait de son EP Longue Distance (sortie prévue le 25 octobre) est à découvrir en avant première sur Opus : Bonjour je suis mort. On vous laisse y écouter ses mots sur la France, portés par une mélodie entêtante et par la guitare d’Arnaud Barat. On apprécie les subtiles arrangements électro (Stéphane Mourgues) qui donnent à sa chanson des allures modernes bienvenues…

5 titres au total seront à écouter dans le premier EP de Miegeville qu’introduira Bonjour je suis mort. Deux autres ont eu un échos particulier dans nos oreilles : Ensemble dans le vent qui nous fait apprécier l’étendue des possibilités de la voix de Mathieu, et 10h17 (relecture du morceau d’Agora Fidelio, hommage à la catastrophe d’AZF) qui conclue l’écoute en sensibilité. Bravo Matthieu !

Rémy


Retrouvez Matthieu Miegeville sur Facebook
Crédit photo Lionel Pesqué