Les découvertes du OFF de L’Ecaussystème 2018

Vous le savez, on est des grands fans du festival Ecaussysteme ! L’édition 2018 nous promet de beaux moments dans le nord de l’Occitanie : Bigflo & Oli, IAM, Suprême NTM, mais aussi Parov Stelar, Mat Bastard ou Jimmy Cliff. Du lourd ! Mais l’Ecau, ce n’est pas QUE cette grande scène en face d’une prairie, perdue dans le Lot. Ce sont aussi des découvertes à faire sur le OFF samedi 28 et dimanche 29, au coeur du village. 

 
Banan N’Jug

Le premier de ces groupes à découvrir est féminin. Les quatre chanteuses et musiciennes se regroupent sous le nom de Banan N’Jug. Accompagnées de banjo, washboard, contrebasse et kazoo, ces montpelliéraines nous emmènent aux racines du swing, où les influences blues et jazz ne sont jamais très loin… Le genre de musique qui rend heureux instinctivement ! La date de l’Ecau est une étape dans leur riche tournée avec pas moins de 26 dates d’avril à octobre ! 

 
Les Lacets des fées

Autre projet découverte : Les Lacets des fées. On change de style, de sexes et de ville d’origine avec ce groupe de 7 mâles bordelais qui jouent une chanson bercée par des influences hip hop. Un hip hop chanté par Max, leader guitariste, où on se fait emporter tour à tour par la clarinette de Jérôme et le violon de Thomas. On s’est laissé séduire par la mélodie et les images de ce clip Que Paso où les gars sont tous reliés par une seule et même corde. 

 
Full Throttle Baby

L’équipe du festival ne se cloisonne pas dans sa prog’ officielle, elle ne le fait pas non plus sur ses découvertes ! Full Trhottle Baby propose un rock. Qui tâche. Qui transpire. Qui fait mal aux tympans ! Apparement ça casse aussi des dents à en croire leur logo ! Eux vont faire plusieurs kilomètres pour ramener leur énergie dans le Lot puisqu’ils sont originaires de Paris. Le groupe est aussi plein d’humour à en juger par leur caricature des rappeurs de 2018 à 2 minutes et 10 secondes du clip Snap it. Ça promet de beaux moments sur le off de l’Ecau’ ! 

 
Yélé

Avec Yélé, l’Ecaussysteme nous propose un autre voyage. Le groupe est lui aussi ici originaire de la région Occitanie, de Cordes sur Ciel pour être très précis. C’est dans ce si beau village que le trio Losso Keïta (chant, calebasse), Eliah (didjeridoo, flûte), Manu (guitare) compose sa musique world. C’est peut-être le groupe le plus proche des racines de l’Ecaussysteme dans ce OFF 2018. Le parcours de vie de Losso Keïta (artiste originaire du Burkina Faso ayant vécu en Guyane) influence forcément l’horizon créatif de Yélé. Ajoutez-y les racines néerlandaises d’Eliah et les multiples talents instrumentistes de Manu, vous obtenez ce combo vainqueur du tremplin d’un autre festival lotois : Africajarc en 2016. Préparez-vous au voyage !

 
Bazar et Bémols

Bazar et Bémols, c’est le deuxième projet chanson du OFF cette année. Un trio qui aime jouer avec les instruments : il y en a d’ailleurs sept au total sur scène pour seulement 6 mains. C’est dire ! Leur chanson est joviale, entraînante, presque roots ! Nine, Chach’ et Raphaël chantent tous les trois. Difficile de ne pas penser aux Ogres de Barback, aux Hurlement d’Léo ou à La Rue Kétanou et Tryo à l’écoute de Je veux qu’on rie à mon enterrement ou de Tour d’ivoire. Là encore, un projet qui colle aux racines de l’Ecaussysteme. Merci pour la découverte les gars !

 
The Blind Suns

Décidément, L’Ecaussysteme aime nous faire découvrir du rock. Il y a quelques années on découvrait sur le OFF Kokomo. Cette année, il semblerait que The Blind Suns soit une belle pépite… Un trio venu d’Angers (pas très loin des nantais Kokomo donc), dans lequel chaque membre compte trois lettres : Dee, Ray et Jay. The Blind Suns nous offre un rock primitif, une musique pour remuer nos crinières. Vous savez, le genre de rock où on adore quand le guitare héros fait crier sa guitare… Leur musique se transforme aussi en pop teintée de psyché. Un groupe qui risque de marquer cette édition du OFF ! 

 

Rémy
Programmation complète ici