Ólafur Arnalds: un compositeur aux notes délicates

Ólafur Arnalds plante le décor, il nous dessine une zone de confort, une sorte de bulle à mille lieux de l’agitation et des tourments du quotidien. Le compositeur islandais nous invite à pénétrer dans un univers livide où tout est immobile, figé tel un bloc de glace. Un espace somptueux qui transpire de beauté et de légèreté. Ça te parle ? Dans ce cas, ferme les yeux et visualise bien cette image et l’atmosphère qui s’en émane. Puis écoute, re:member le dernier album de ce compositeur néo classique, qui est sans doute le plus pop de ses confrères.

Le goût prononcé d’Ólafur pour les bandes originales de film et surtout pour la musique classique le pousse un jour à s’installer face à ce bel instrument qu’est le piano. Pour que quelques années plus tard cette passion devienne son art. On s’éloigne du brouhaha de ce monde et on accepte de s’abandonner un instant, on oublie cette notion qu’est le temps. Les douces notes de pianos capturent nos esprits avec re:member, on succombe à une harmonie entre lignes symphoniques et beats oniriques. Le compositeur n’hésite pas à mélanger piano, cordes et clavier électronique, une proposition novatrice qui nous éloigne des sonorités classiques que l’on a l’habitude d’immiscer dans nos oreilles.

Ne rate pas l’opportunité de fuir la frénésie de ton quotidien et de t’accorder cette parenthèse musicale le 23 octobre à la Halle aux Grains.

Léa

Lien vers l’évènement 
Retrouvez Ólafur Arnalds sur Facebook
Crédit photo : Benjamin Hardman