Les festivals à ne pas rater cet été !

L’été arrive à grands pas. La saison estivale est toujours synonyme de festivals pour les amateurs de musique(s) ! Zoom sur les dates qu’Opus vous propose de noter sur vos calendriers, de juin à août 2017, en Occitanie. 

Le Weekend des Curiosités lance les hostilités !
(2, 3, 4 juin)

Depuis l’an dernier, le Weekend des Curiosités a retrouvé sa soif de découvertes et son envie de mélanger les esthétiques modernes. Ce weekend vient tous les ans clôturer une saison de « Curiosités », vous savez, ces rendez-vous des talents de demain que nous fixe la mythique salle de Toulouse (enfin de Ramonville) à petit prix.

Les petits prix, c’est aussi l’axe du festival du Bikini et de Bleu Citron avec un pass deux jours à 20 euros tout rond ! Et la programmation de cette édition 2017 est pour le moins alléchante… Le bordelais Frànçois & The Atlas Mountains viendra ainsi nous présenter son tout nouvel album, Solide Mirage. Un autre artiste viendra aussi nous dévoiler son dernier opus, il s’agira du rappeur belge Roméo Elvis qui s’installe sérieusement dans la scène du rap francophone et a touché le grand public avec son Bruxelles Arrive en feat avec son compatriote Caballero. Troisième nom qu’on vous invite à venir voir en live, The Pirouettes et leur musique pop électro rétrofuturiste. Les amateurs de rock seront quand à eux très certainement bluffés par le concert de Last Train qu’on a hâte de voir en  live !
Le Weekend des Curios accorde aussi une très belle place à la scène toulousaine, avec After Marianne, Ryder The Eagle et le futur vainqueur du tremplin encore en cours de sélection… Le rendez-vous parfait pour se lancer dans une saison de festivités musicales.

Remy

Festival This Is Not A Love Song, rendez-vous en terre indie !
(9, 10, 11 juin)

A l’autre bout de l’Occitanie, à l’extrême Est, on vous invite à poursuivre un début de saison rythmé ! Une semaine après le Weekend des Curiosités, direction Nîmes et La Paloma, cette SMAC sortie du sol en 2012.

Depuis l’année 2013, le Festival This Is Not A Love Song, TINALS pour les intimes, s’inscrit comme la référence indie nationale en à peine 5 ans. C’est dire l’ampleur que prend le rendez-vous… Ce sont cette année encore plus de 40 groupes qui viendront gratter leurs cordes dans le Gard. De Moderat à Andy Shauf en passant par Jake Bugg ou encore Thee Oh Sees… Dans la liste exhaustive de tous ces projets, il y en a deux qu’on aimerait mettre en avant ici. Le premier d’entre eux est Oceanic Memory. Ce jeune groupe originaire de Montpellier fera office de local de la prog, eux qui ont gagné Décroche le Son 2016 à Toulouse et qu’Opus a invité pour ses deuxièmes Parenthèses Acoustiques vient de sortir son premier EP,  The Original Seed. L’autre projet s’appelle Equipe de Foot. Les voisins bordelais, finalistes du Ricard SA Live, vont traverser l’Occitanie pour aller jouer leur rock très énergique qu’on avait découvert avec une joie non dissimulée en première partie d’Odezenne au Bikini.

Alors si la musique indie et le rock attirent vos oreilles, prenez le cap direction Nîmes et TINALS, la Paloma vous attend.

Remy

 

Le Festival des Voix, des Lieux, des Mondes : Culture et patrimoine.
(15 au 25 juin)

Déjà la 21 ème édition pour ce festival unique, un des derniers a prendre place au cœur de la ville. Un évènement qui se singularise par cette propension à mêler culture et patrimoine en proposant au public des concerts atypiques dans un décor somptueux au cœur de l’an Roman. L’occasion unique de découvrir Imany sur la scène du site mythique du cloitre de Moissac, la diva à la joie communicative Calypso Rose, les virtuoses de la musique irlandaise Doolin’ ou encore Luc Arbogast et ses inspirations médiévales.

A Moissac, on a pas peur de défier les frontières des sons et des coutumes, de mêler les couleurs des musiques et des traditions. Outre sa très belle programmation, ce sont la singularité et le charme des lieux qui font qu’on retournera sur les bords de la Garonne avec beaucoup de plaisir encore cette année.

Julien

 

Les Siestes Electroniques : Voyage musical et numérique.
(29 juin au 2 juillet)

Tous les ans, « les Siestes » nous embarquent dans un voyage des cultures émergentes. N’attendez plus de n’y retrouver que de la musique électronique, la programmation se veut éclectique, mais surtout à la croisée des chemins et des genres. Si l’art doit être un pont émotionnel et culturel, alors les Siestes en sont un des piliers. L’asso s’exporte aujourd’hui dans le monde, mais elle revient tous les ans, avec entêtement, nous apporter son lot de nouveautés à Toulouse.

On vous donne donc rendez-vous au Jardin Compans-Caffarelli pendant 4 jours, et gratuitement, pour venir ouvrir vos oreilles, vos yeux et vos chakras. Et puis niveau programmation on affichera notre attente non dissimulée pour Huerco S.Princess Nokia et Gum Takes Tooth ! Sinon, tous les artistes sont à découvrir directement sur le site des siestes !

Thomas

 

Le Bel’Air Festival au grand air !
(21, 22, 23 juillet)

Grâce au soutien reçu sur les 2 précédentes éditions, l’association Bel’Air Open Air agrandit son format et propose 3 jours de musiques électroniques, de fooding local, d’ateliers et d’animations sous le soleil du Sud-Ouest.

Le calme des champs vs. la folie nocturne, voilà le point d’orgue de cet évènement qui se déroulera à Saint-Araille, à 40 mn de Toulouse. Au line up on retrouvera de la house, du downtempo, de l’afrobeat, de la lo-fi, de la techno, du hip-hop, du live, des DJ set, des scènes Jam & Open Mic. Divers artistes de collectifs toulousains sont évidemment programmés dont Standard et Synge dont on vous a déjà parlé.

Les pass 3 jours sont d’ores et déjà en prévente : http://bit.ly/belairtickets1

« Le rêve de la vie champêtre a été de tous temps l’idéal des villes et même celui des cours. » Georges Sand.

Vanessa

Samba Al País, sous les tropiques des Gorges de l’Aveyron
(21, 22, 23 juillet)

Pour sa 10ème édition, Samba Al País change de ville et passe de Montricoux à Saint Antonin Noble Val (toujours dans le Tarn-et-Garonne) pour un festival des plus conviviaux. Les 21, 22 et 23 juillet : concerts, batucadas, ateliers de pratiques instrumentales, initiation aux danses, boeufs et afters improvisés enchanteront les festivaliers.

Sur la scène des musiques occitanes, brésiliennes et tropicales on retrouvera la chanteuse argentine La Yegros et sa folktronic, Jaojoby dit « le roi du Salegy de Madagascar », Los Wembler’s les pionniers de la cumbia amazonienne et de la chicha péruvienne, La Mal Coiffée et sa polyphonie occitane ou encore Houba et sa batucada rock dont on vous a parlé récemment sur Opus.

Vanessa

L’Ecaussysteme confirme son nouveau statut !
(28, 29, 30 juillet)

C’est un festival perdu en pleine nature, tout au nord de notre grande Occitanie, à Gignac (46). 2017 marque la 15e édition de l’Ecaussysteme qui, année après année, confirme sa place dans le paysage des meilleurs festivals français.

Cette année, 2 projets déjà passés par l’Ecau feront leur retour. Le plus attendu d’entre eux est celui de Manu Chao, de retour avec La Ventura seulement 2 ans après son premier passage. Pour la petite histoire, le rêve initial de l’équipe du festival était un jour de le faire venir… Toujours viser la lune comme on dit ! L’autre retour à noter est celui des moustachus de Deluxe, 3 ans après un show mémorable dans la prairie lotoise de cet événement éco-citoyen. Le reste de la programmation n’a pas à rougir : les rockeurs The Offsprings et les bretons de Matmatah croiseront les mix de Wax Tailor, les textes de Motivés et d’Un Air Deux Familles (Les Ogres de Barback et Les Hurlements d’Léo) et la très demandée Jain.

Ajoutez à ça une scène off en journée et l’une des meilleures ambiances camping de l’hexagone… On vous le dit, L’Ecaussysteme est entrain de devenir l’un des plus grands rendez-vous du Sud-Ouest !

Remy