Les iNOUïS du Printemps de Bourges : « Nous parlons de dispositif d’accompagnement ici plus que de tremplin ! »

Ca y est, la liste des finalistes Les iNOUïS du Printemps de Bourges en Occitanie Ouest (entendez par là ex Midi-Py) a été dévoilée ! 8 talents composent cette sélection riche en couleurs musicales, représentative de notre talentueuse scène locale. On a posé quelques questions à Yann Dabiz, coordinateur de ce dispositif d’accompagnement où l’on fait chaque année de jolies découvertes en musiques actuelles !

Bonjour Yann ! Tu représentes l’antenne Occitanie Ouest  pour le dispositif de repérage des Inouïs du Printemps de Bourges. Quel est ton rôle concrètement

Mon rôle est d’écouter de la musique faite par des artistes d’Occitanie, de les voir en concert ou en festival (souvenez-vous!), de lire la presse locale, de passer du temps sur l’internet, de parler avec les collègues, confrères, ami-e-s des musiques actuelles pour savoir ce qui émerge comme talent partout dans la région.

Comment se sont déroulées les candidatures 2021 ? Combien de groupes ont été écoutés ? 

Presque 200, la phase d’inscription a démarré calmement comme partout ailleurs en France. Finalement nous avons quasiment écouté le même nombre de projets qu’en 2020. C’est tant mieux, ça signifie qu’il y’a encore des gens qui créent, qui croient, qui ont envie de mettre leur énergie dans ce secteur pas très porteur actuellement.

Comment est créé le jury, qui en sont les membres ? 

Le jury est paritaire et composé de membres érudits et curieux qui représentent les différents métiers de la musique: programmateur-trice, chargé-e d’accompagnement, tourneur-euse, artistes, journaliste, disquaire. Le jury doit représenter des sensibilités musicales diverses et variées, tous styles à l’exception du classique et du jazz, ça laisse un large spectre.

Je fais attention à renouveler partiellement chaque année le jury (n’en déplaise à certains) afin qu’on ne nous confonde pas avec le Sénat !

Votre curiosité est importante et c’est la meilleure manière de les soutenir en attendant de pouvoir les retrouver sur scène…

8 groupes sont retenus en audition régionale, peux-tu nous les présenter ? 

Je déteste présenter les groupes, je peux juste dire qu’ils ont tous beaucoup de talent (dans des esthétiques variées) et des actualités récentes : clips, albums, EP, lives streamés, tournées en attente. Voici donc par ordre alphabétique ceux que vous écouterez aujourd’hui, demain et les jours d’après :

Edredon Sensible, Heeka, JOYE, Kévin Colin et les Crazy Antonins, Lombre, Prattseul, Sociopark, Yeahman.
Votre curiosité est importante et c’est la meilleure manière de les soutenir en attendant de pouvoir les retrouver sur scène…

Une fois ces 8 projets désignés, quel a été votre rôle ? 

Ensuite il a fallu contacter ces jeunes, les rencontrer, échanger avec eux sur leurs besoins, leurs envies, leurs appréhensions. Depuis l’annonce, tous les groupes s’affairent dans les salles de la région en résidence:  le Metronum, Lo Bolegason, Le Club, l’Espace Roguet, le Cri’art, le Bijou, le Phare, le Taquin, les accueillent afin qu’ils préparent au mieux les auditions prévues début mars.

Une fois ces auditions finalisées, ton rôle s’arrête ?

Absolument pas, une fois cette phase terminée dans toute la France, les antennes régionales et les conseillers artistiques se réunissent en conclave à Paris. Nous avons 2 semaines afin de déterminer quels projets, parmi les 132 retenus en France, iront dans le Berry, jouer sur le festival du Printemps de Bourges. Là-bas, ils pourront présenter leur projet sur scène au public et professionnels présents. Un stage de formation leur est également proposé afin de les préparer à la suite…

Un conseil à donner à un groupe qui se lance et qui postule à un tremplin ? 

Nous parlons de dispositif d’accompagnement ici plus que de tremplin ! Le conseil : ne crois pas qu’il est trop tôt, que ton style va déplaire, que c’est pour les pistonnés, ne te cherche pas d’excuses pour ne pas postuler, applique toi et vas-y. Quel meilleur argument pour les indécis que le palmarès éclectique des dernières années dans la région: Slift (Inouïs 2019) fait du rock psyché sans concession et avait déjà sillonné pas mal de villes d’Europe avant de pointer une tête aux Inouïs, Oordaya jeune artiste RnB (Inouïs 2020) a fait sa première scène lors des auditions en janvier dernier.

Quels sont pour toi les exemples de groupe révélés par le dispositif ?

Les Inouïs viennent la plupart du temps confirmer des projets déjà identifiés. La question n’est pas facile du coup j’ai fait une liste subjective courant sur les 20 dernières années, ça nous rajeunit pas: Ez3kiel, JAck The Ripper, Gojira, Nosfell, Soldout, Guns of Brixton, Cocoon, Chapelier Fou, François & The Atlas Mountains, Christine, JC Satan, Thylacine, Feu Chatterton!, Theo Lawrence, Lysistrata, San Salvador.

Merci Yann et on espère que ces auditions se tiendront !

Merci Rémy, vous êtes super chez Opus, continuez longtemps encore à faire ce que vous faites !

Interview par Rémy