Thérapie Taxi : « Toulouse a fait partie du processus de collaboration avec Roméo Elvis »

C’est une date qu’on attendait depuis quelques mois : Thérapie Taxi était au Connexion Live le 6 avril ! L’occasion pour nous de retrouver le trio après notre rencontre au Weekend des Curiosités 2017. On est revenu ensemble sur cette date, sur leur album Hit Sale… Un interview où Adé, Raph et Renaud font encore une fois preuve d’humour : à lire très souvent au second degrès !

Bonjour les Thérapie Taxi ! Heureux de revenir à Toulouse ? 

Raph : Bah ouais on est contents, on garde un très bon souvenir de notre date au Bikini pour Le Weekend des Curiosités. On le dit souvent en interview c’est un de nos meilleurs souvenirs. Ce soir on est au Connexion Live et la salle a l’air très sympa aussi.

On vous a découvert sur le festival des Curiosités, depuis vous avez explosé. Comment vous résumez votre année ?

Raph : On a complétement explosé c’est un bon résumé.

Adé : Je ne trouve plus les particules de mon corps.

Raph : On ne sait plus où sont nos membres ! Et tu sais lequel je cherche en premier…

C’était une soirée frustrante, vous n’aviez pas eu le temps de jouer votre morceau Salope ! Ce soir promis on y a droit ?

Renaud : Ah ouais c’est vrai !

Adé : Non à Toulouse on ne jouera jamais Salope.

Raph : Si ce soir c’est notre concert donc on la joue ! C’est marrant que tu t’en rappelles, c’est la seule fois qu’on n’a pas pu jouer notre set en entier, on n’avait qu’une demi heure, y’avait beaucoup de groupes.

Ce soir là y’avait aussi un certain Roméo Elvis : c’est là que s’est concrétiséé votre collaboration pour Hit Sale

Raph : On l’avait rencontré, les négociations avaient commencé.

Adé : Mais c’est là qu’il nous avait dit « Je suis un peu busy mais je suis chaud. »

Raph : Moi j’étais complétement bourré je lui disais « Mais ça va trop marcher », il me regardait avec un air triste parce que j’étais très bourré. Mais oui Le Bikini et Toulouse ont fait partie du processus !

Renaud : D’ailleurs c’est une des premières fois qu’on a joué Hit Sale, mais dans une autre version.

Vous vous attendiez à un tel succès avec cet album ?

Raph : Non. A ce point-là non.

Adé : Si pour moi c’était une évidence.

Renaud : Moi j’y pensais depuis 10 ans à peu près.

Raph : Tu vois là on est à peu près à 20 000 ventes, je m’étais dis qui si au total on arrivait à ces 20 000 ce serait super.

D’ailleurs le titre Hit Sale est certifié Single d’or aujourd’hui même ! 

Renaud : Ouais, 10 millions de streams !

Ca nous permet de parler de Panenka, ils ont été importants dans votre parcours ?

Raph : Bah ouais un petit peu, c’est notre maison de disque, notre label et notre co-éditeur. On a mis sur pied ensemble toute la stratégie de sortie d’album, ils nous ont poussé à le sortir parce qu’on était un peu frileux sur une sortie d’album.

Adé : Et ils ont aussi aidé avec les sous !

Raph : Ils commencent à être bien rodés sur des stratégies web, on le voit avec PLK qui est en train de prendre aussi beaucoup de level et c’est aussi grâce à eux. On peut qualifier Panenka de très bon label.

Ce côté barjots et authentiques que vous cultivez en interview et sur vos réseaux sociaux, c’est un leitmotiv ?

Raph : Ca dépend des soirs, après on n’a vraiment pas besoin de forcer le trait, parfois même on essaye de le réduire, mais on est ce qu’on est ! Comme à Macdo on vient comme on est.

On va tourner ensemble une session acoustique…

Raph : Non on t’a pas dit c’est annulé !

Vous savez quel morceau vous allez jouer ? 

Raph : A priori peut-être une reprise de Céline… Non on sait pas, peut-être Zarba ?

Du coup Zarba tu y viens, comment est venue cette idée de mélanger les mots ?

Raph : Ah du coup tu avais prévu qu’on réponde Zarba. Tu sais quoi ça m’énerve ça (rires) du coup on va pas jouer celle-là ! Regarde il a marqué Zarba là sur sa feuille avec les questions j’y crois pas !
Sinon pour le fait de mélanger les mots, en fait ça m’arrive tout le temps !

Adé : Ah ouais qu’est-ce que t’as sorti tout à l’heure ? Les caleçons parachutes ? Les calepuches paratons t’as dit ? (rires)

Raph : Ouais je mélange des mots surtout quand j’ai le cerveau fatigué d’une gueule de bois.

Ce qui arrive très rarement !

Raph : Une fois par an chez moi j’ai aucun problème avec la boisson vraiment.

C’est quoi l’avenir de Thérapie Taxi ? 

Raph : Bah c’est la boisson justement (rires)

Adé : En plus le problème c’est qu’elle est gratuite maintenant…

Raph : On va devenir des sdf alcooliques, on dira au gens qui passent  « donnez moi un euro j’étais une star en 2018 »  c’est pas mal quoi.

Si on vous permet de créer votre festival idéal : il se passe où et vous faites jouer qui ?

Raph : En Corse !!! Putain en vrai j’y pense tout le temps. Y’a tout là-bas c’est trop bien. Tu fais deux scènes, non trois ! Une un peu dans la montagne, près des rivières, très intimiste avec des trucs acoustiques et cool. T’as à côté une grosse scène en hauteur dégagée mais tu vois la mer, là t’as du gros son. Et une scène sur la plage, là tu mets beaucoups de DJ sets

Renaud : Agar Agar, Inuït.

Raph : Dans la forêt tu mets Bon Iver, Agar Agar sur la grosse scène c’est sûr ! Fair aussi ils viennent foutre le bordel. Les Papouzes dans la forêt tiens ça c’est bien !

Et pas Thérapie Taxi ? 

Raph : Non et oh on fait notre festoch déjà avec trois scènes on peut pas jouer en plus faut pas déconner !

Et pour finir, si vous vouliez nous faire découvrir un groupe chacun ? 

Raph : Bah déjà Agar Agar et Bagarre, vous allez voir au Weekend des Curiosités. De toute façon la programmation des Curiosités elle est toujours costaud et cette année c’est très bien !

Renaud : Moi je pense à Aurore de Saint Baudel, elle vient de sortir un morceau qui s’appelle Comme les oiseaux.

Adé : Ouais j’ai écouté et j’ai trouvé ça bien ! Moi je dis Le 7 7, c’est des belges.

Raph : et moi je te rajoute Sein comme d’habitude. Non attends je dis toujours ça. Tiens Clara Luciani vient de sortir son nouvel album aujourd’hui même, faut aller écouter j’aime beaucoup ! Et Pépite si jamais vous connaissez pas ! Ou Inüit aussi n’hésitez pas, ils jouent bientôt au Connexion Live eux aussi.

Adé : Contrefaçooooooon !

Raph : Ouais c’est nos potes, c’est des génies !

Merci à vous 3 !

Raph : Ah c’est fini ? Mince ! Je préfère les interviews que les sessions (rires). Bon on te fait Zarba alors ? Ou Hit Sale !


Interview : Rémy
Session : Thomas