Le top 10 scène locale de Suzanne Belaubre

Top 10 scène locale épisode 8 ! Nous proposons aux artistes et acteurs de la musique locale de nous présenter une sélection de 10 artistes du territoire toulousain… Après Antes & Madzes, Sabotage, Paranoïd, Clutch, Joye, Hondes et Le Bikini pour les épisodes précédents, c’est Suzanne Belaubre qui nous partage sa sélection. Une talentueuse représentante de la scène toulousaine qu’on découvrait avec les titres Fleurs, On serra beau, son album (DIY), et qui nous offrait une magnifique version acoustique des Voies Dorées en Session Opus dans la salle des Illustres. Suzanne finalise son deuxième album, vous vous doutez qu’on vous en reparlera sur OPUS ! En attendant, on lui ouvre cette tribune pour lui laisser nous raconter sa sélection d’artistes locaux…


GATIEN
J’ai découvert le toulousain Gatien il y a peu grâce à la grande famille de La Souterraine, qui ont sorti son dernier album « Moi Tout Seul ». La finesse de ses chansons me rappelle un peu Mathieu Boogaerts, un peu Noir Désir, avec une voix lumineuse. On sent qu’il s’amuse, c’est très réjouissant à l’écoute : ses morceaux sont riches en couleurs et textures, électronique et acoustique sont bien mêlées, la petite influence transe des années 90 dans certains de ses beats
n’est pas pour me déplaire… On va sûrement partager une date à Toulouse (également avec l’artiste Neniu) le 13/10/21, et une scène ouverte le 23/11/21 au Connexion à Toulouse aussi. Hâte.


LERREÜR
Je ne saurai pas vraiment dire comment j’ai découvert Lerreür, mais c’était un jour avisé ! Ce rappeur des rues (j’ai l’impression qu’il aime bien se balader, à en voir ses clips) semble amoureux des mots et de leur pouvoir, qu’il met au service de sa sincérité. Ses mots me touchent, car ils traversent les sentiers obscurs de l’esprit humain avec une sagesse de métal et un flow tout aussi déterminé. Dans ses morceaux on croirait souvent entendre des incantations, ou des mantras, cette dimension entêtante est à mes yeux l’une des grandes qualités de sa poésie. Une histoire spirituelle, sérieuse mais jamais lourde.


MOHAND BAHA
Rappeur cynique et fièrement vulgaire, Mohand n’en est pas moins un poète à la plume rare. Son flow et sa voix sont immédiatement reconnaissables. On a fait une collab’ ensemble en 2019, un peu à contre emploi pour lui, puisqu’il y apparaît confident et bienveillant (sans déconner c’est pas toujours dans son personnage). De toute façon Mohand est assez profond pour être hyperproductif, allant facilement de la connerie pure au message existentiel transcendant. Donc je souhaite une bonne plongée à ceux qui s’attaqueront à sa discographie !


THOM SOUYEUR ET LES PETTIS GREGORY
Wououuuuh yoowap dadelila ! On va parler de Thom Souyeur et les petits Gregory, alors je me permet quelques exubérances. C’est dans l’esprit. Epique découverte à travers leurs clips : l’humour noir est bien calibré chez ce groupe festif complètement dingue. Dans 3615 code Manu l’imitation de Gainsbourg est assez déroutante. Je ne les ai jamais vus sur scène, je me demande comment on sort d’un concert pareil… Ils sont nombreux, ils sont punks et ils ont même un animateur, Jean Yves Camet. Au fait dans l’un de leur clips, on t’a reconnu Gatien !


MARIE SIGAL
Avec Marie on s’est rencontrées à Paris à l’occasion d’un concert qu’elle donnait pour la sortie de son EP « Les Géraniums ». On ne se connaissait pas mais elle m’a proposé de chanter des chœurs en live sur l’un de ses titres (le très doux Wagon-lit) et c’était un beau moment. Marie c’est une phénomène de live, elle dégage une énergie lumineuse et on ressent son engagement dans chaque parole qu’elle interprète. Dans sa musique comme dans sa personne, il y a toujours un léger halo de soleil du sud, une chaleur d’humanité.


PRATTSEUL
Prattseul c’est un mec cool, discret et raffiné, que j’ai rencontré lors de la première session de « La Grappe » à l’automne 2020. C’était une résidence d’artistes organisée dans le Lot au très beau studio Barberine et à l’époque Simon (aka Prattseul), qui n’avait pas encore sorti ses premiers titres, nous les a fait écouter en avant-première. Je me rappelle avoir été surprise par la qualité de ses chansons, sa voix de velours et ses arrangements super entraînants. Il a construit depuis une véritable histoire en clips dont je trouve les deux premiers chapitres très bien réalisés. Vivement l’album.


RENARDE
Renarde fait partie de ces artistes qui dégagent une classe « à l’ancienne », un charme qui se situe entre la réserve et la provocation, et auquel s’accorde parfaitement la poésie de ses textes en français. Renarde est assez rock finalement, dans son attitude comme dans sa musique, il parvient à s’approcher de la pop sans lui céder les profondeurs. Je trouve que son EP Court Métrage a du style, d’une belle homogénéité et comme intemporel, les chansons semblent suspendues… peut être est-ce lié au fait qu’il a été enregistré en 10 jours dans une maison isolée, transformée en laboratoire avec un studio nomade.


YOUS MC
Ce sont les vidéastes de Fat Wizards qui m’ont présenté Yous MC à travers ce clip à la Maison Blanche. J’ai tout de suite aimé son insolence et son autodérision. Sacré présence dans sa voix aussi, et dans son flow une touche de reggae qui ajoute une certaine légèreté à ses textes souvent mélancoliques. En plus, il a collaboré avec le beat maker mythique Al’Tarba.


AL’TARBA
J’écoutais Al’tarba au lycée, ça m’a fait associer le hip-hop avec les rues ensoleillées de Toulouse, et ça matche plutôt bien. Musique idéale pour canaliser la vie dans ses plus heureux et ses plus tristes aspects. Le hip-hop à la Al’Tarba c’est old school et comme le vin, ça exprime le bon de l’ancien. Ce monsieur est une référence selon moi, j’étais contente quand j’ai appris qu’il venait de la ville rose.

« ]

STEFAN DUBS
Je vais finir avec les mages marginaux de Folklore crew, ce collectif mystérieux qui mène sa tribu depuis des années dans les spots méga-undergrounds de Toulouse. Je me souviens de très beaux moments de partage musicaux lors de ces raves douces. La musique de Stefan Dubs quand à elle sort indéniablement du laboratoire d’un passionné, on peut faire confiance…

Retrouvez le TOP 10 de Suzanne Belaubre sur Spotify