Tous nos articles dans Interviews

Le top 10 scène locale du Bikini

Top 10 scène locale épisode 7 ! Nous proposons aux artistes et acteurs de la musique locale de nous présenter une sélection de 10 artistes du territoire toulousain… Après Antes & Madzes, Sabotage, Paranoïd, Clutch, Joye et Hondes pour les épisodes précédents, le Bikini nous présente ses coups de coeur locaux ! La salle de Ramonville a toujours un regard, une oreille et une attention particulière pour les artistes de la Région, dans le cadre de ses concerts et premières parties, de son festival le Weekend des Curiosités et son tremplin associé, ou encore avec son nouveau format Le Petit Bikini. Son programmateur Antoine Fantuz nous partage 10 projets à écouter sans modération, et nous les présente en un simple mot qualificatif ! 


RENARDE
La classe


SAUVANE
La douceur


SLIFT
La claque


OSCAR EMCH
Le cool


FRANCOIS Ier
Le voyage


JO RAHRISSON
Le groove


BEACH SCVM
La relève


MANGABEY
La danse


CATHEDRALE
La fougue


TWIN SOULS
Le rock

Retrouvez le TOP 10 du Bikini sur Spotify :

Le top 10 scène locale d’Hondes

Top 10 scène locale épisode 6 ! Nous proposons aux figures locales de nous présenter une sélection de 10 artistes du territoire toulousain… Après Antes & Madzes, Sabotage, Paranoïd, Clutch et Joye pour les épisodes précédents, on a a proposé à Hondes de se prêter au jeu. L’exemple d’un artiste que l’on suit depuis des années, que l’on voit évoluer et grandir… Avec ce nouveau nom, Hugo semble avoir trouvé SA formule créative : il vient d’ailleurs de sortir son EP Fugue, porté par les titres Passage clouté et Feuille Blanche. On laisse la parole à Hondes pour nous présenter ses coups de coeur locaux : 


MANDARINE

« Je suis allé à un concert gratuit au Metronum sans trop savoir ce que j’allais voir et je suis tombé sur le groupe Mandarine. J’ai été choqué, impressionné par le flow de Martin, le chanteur/rappeur, qui bouge et danse comme personne sur scène, ainsi que par les cuivres qui l’accompagne, le tout sur des prods de Dr. Chill. Une grande bouffée d’énergie qu’on ressent aussi bien en live que sur les disques. Bref tout ce que j’aime. »


MARIE AMALI

« La claque auditive de ces dernières semaines pour moi. Avec un univers bien marqué, des paroles très bien écrites qui me touchent particulièrement. Son EP à venir que j’ai pu écouter et qu’elle a produit au côté de Serge Faubert et Clément Libes, est juste un bijou. »


AALSON

« Au-delà d’être un très bon pote à moi, Aalson c’est avant tout un modèle de discipline, de travail et de rigueur dans la production musicale. J’ai pu suivre son évolution, du temps où l’on faisait de la musique ensemble jusqu’à sa signature chez Sinners au côté de Worackls, une référence de la scène techno en France. Une personne inspirante et qui en plus de ça, a fait les tracks de techno qui m’émeuvent le plus. »


HOMINGUEST

« Une voix exceptionnelle avec une sensibilité et une maturité invraisemblable malgré son jeune âge. Je l’ai découvert lorsque nous avons été lauréat du concours d’écriture Claude Nougaro tout les deux pendant l’édition 2020. J’aime beaucoup sa musique qui se rapproche de la soul en y amenant une touche de rap, toujours avec les mots justes. Je suis pas mal attiré par les mélanges de genre de ce type, c’est aussi ce que j’essaye d’apporter avec mon projet, donc ça ne pouvait que me plaire. »


OORDAYA

« Elle me rappelle les chanteuses des 90’s que mes sœurs écoutaient quand j’étais gosse genre Mary J. Blige, ÈVE… une bonne vibe RNB. Elle a une voix vraiment incroyable, et pas mal de ses morceaux ont été produits par Lastime qui est un gars hyper talentueux et prometteur. À surveiller de prêt ! »


LOMBRE

« Son EP « La lumière du noir » est le mélange parfait d’une jolie plume et des prods irréprochables (s/o Clément Libes). Récemment il a sorti un « live entre les toiles » au musée Soulage avec pas mal de guests comme le groupe de beatbox Berywam ou encore son guitariste Florent Soulier qui l’accompagne sur scène et que je trouve super bon. C’est assez fabuleux »


ANTES & MADZES

« Je suis admiratif de leur capacité à trouver des thèmes et des refrains super accrocheurs. Tous leurs sons sont très efficaces et j’aime tout autant leurs prod, qui sont pour la plupart faites par Léo Magos, qui a aussi un projet solo hyper qualitatif et aurait clairement pu avoir sa place sans aucun problème dans ce top 10. »


BRUIT ≤ 

« Ç’est juste la troisième fois que je cite son nom mais bon, c’est le boss en fait. Du coup, Bruit ≤ c’est le groupe de Clément Libes et d’autres anciens membres du groupe Kid Wise comme Théophile Grecolinos qui est, pour moi, un guitariste hors-pair. Un projet de prog qui nous fait vivre des moments très intenses, souvent une tempête d’émotions à laquelle on n’est jamais vraiment prêt. »


HYL

« J’aime HYL parce qu’il sait tout faire. Il peut te faire réfléchir, te faire pleurer, t’ambiancer et te faire une démonstration technique, parfois même tout ça en même temps ! Il a aussi un univers et un sens de l’esthétique graphique et visuel très poussé, qui ne peut que être inspirant.. »


LOUIS JANESKI

« Louis Janeski et moi on se ressemble un peu musicalement parlant. Lui aussi il fait ses propres prods, qui, par ailleurs, sont irréprochables. Il a un vrai talent pour ça, et il fait aussi de la guitare et de la basse, comme moi. Il m’a fait l’honneur de m’inviter sur l’outro de son EP « Rien est parfait ». Très bon EP, dont on ne se lasse jamais. »

Retrouvez le TOP 10 d’Hondes sur Spotify :
(à l’exception de Bruit absents de la plateforme de streaming)

Le top 10 scène locale de Joye

Top 10 scène locale épisode 5 ! Nous proposons aux figures locales de nous présenter une sélection de 10 artistes du territoire toulousain… Après Antes & Madzes, Sabotage, Paranoïd et Clutch pour les épisodes précédents, on a a proposé à Joye de se prêter au jeu. Talent local sélectionné par le dispositif Les iNOUïS pour jouer sur la scène du Printemps de Bourges, Joye va continuer à faire parler d’elle cet été : le 1er juillet aux Estivités de Blagnac ; le 8 à l’Essentiel festival ; le 5 août à l’Ajal Festival & le 25 septembre à l’Ellipse Festival. On se plonge dans ses influences musicales toulousaines avec son top 10 ! 


FREDERIKA*

« L’univers de FREDERIKA* est enivrant, mélodique, doux, gracieux, subtil, varié ; une new Björk. J’ai une profonde admiration et affection pour elle depuis un bon nombre d’années maintenant. Elle fût ma première et unique professeure de chant. J’ai toujours été subjuguée par sa technique et sa puissance vocale, son amplitude, ses chorus, sa créativité & diversité artistique, son authenticité…. c’est une des plus belles voix d’ici maîtrisée à la perfection ! Elle a sorti son premier EP solo « bodi » l’année dernière & elle fait pratiquement tous les sons avec son corps ! Un petit bijou à écouter non stop, et une performance live à voir absolument ! »


LEÏLA MARTIAL

« Leïla Martial a construit un univers artistique complètement dément et unique en son genre. Sa musique m’apparait comme surréaliste. J’ai écouté cette version de Oh Papa (et puis tous les albums de Baa Box d’ailleurs) une bonne centaine de fois et j’ai toujours des frissons. Les chemins mélodiques que prend Leila me touchent directement en plein coeur. Grâce à sa technique vocale hallucinante et sa créativité débordante, elle a crée son propre langage en combinant l’improvisation et ses voix plurielles: elle utilise sa voix tel un instrument. J’ai été sa plus grande groupie pendant mes années fac (jazz) : elle a réussi à me persuader qu’on pouvait faire des chorus pour hypersensibles en venant du jazz. C’était the revolution ! »


DALLAS

« J’ai rencontré Leo Bouloumié, co-compositeur de mon projet, au moment où Dallas avait déjà sorti leur premier titre Pavane… en fait, c’est parce qu’ils ont sorti ce titre et que j’étais à la recherche d’un.e beatmaker que j’ai contacté un de leur membre Julien Bousquet en me disant qu’il devait avoir des bons contacts. Good vibes. A partir de là, une déduction peut s’opérer : je suis fan des prods, des compos, des textes, de leur univers artistique, de leur style en général… C’est à la fois léger, deep, puissant, sensuel, nonchalant, nostalgique, cinématographique, pas prise de tête mais on retrouve toujours des basses bien solides. Le son que j’ai le plus saigné, c’est Mylène : je l’ai vraiment écouté en boucle. Depuis, travaillant de près avec les Leo, l’affect est entré en ligne de compte : me voilà vraiment in love d’eux. »


BRUIT≤

« Je connais Bruit depuis peu, c’est justement Léo B. qui me les avait fait découvrir en me montrant leur clip Bloom que j’avais trouvé très fort et pertinent. Je ne les connais cependant pas assez bien pour pouvoir m’exprimer justement à leur propos mais ce qui est sûr c’est que j’ai pris une énorme baffe en écoutant leur dernier album, et de manière assez pragmatique : ma sensibilité est touchée = ça va dans le top. Il y a une putain d’énergie à la fois épique, violente, apocalyptique et qui parfois s’adoucit, s’illumine, en passant par des nappes très deep & aérienne. Le tout se dirigeant directement vers mes tripes; ça me donne la sensation que je pourrais crier, péter un mur, de manière tout à fait justifiée, et peu importe où je serai : ce sera ok. »


BOOTIE GROOVE

« Bootie’s world avoids any kind of stress. Parler avec Bootie met de bonne humeur ; écouter ses sons met de très très bonne humeur. C’est quelqu’un (que je trouve) très drôle et que j’adore tout particulièrement. Dès que je écoute ses sons, je l’imagine instantanément : ils sont sa pure extension ! Je l’ai rencontré à une soirée house/ électro au Bikini, et depuis on se suit et on se soutient artistiquement. C’est un très bon musicien – guitariste et percussionniste – et un acharné du taff. Il pose des ambiances à chaque début de morceau, et construit autour de celles-ci. Ses tracks sont des bols de fraîcheur, de soleil, de good vibes, de dopamine et de groove. »


TOTUN

« Totun, c’est une qualité de composition, une qualité d’arrangement ; c’est la magnifique voix de Jeanne Lafon sublimée par deux excellents musiciens : Mathieu Langage à la guitare et Antoine Ferris à la contrebasse. Une voix sincère, douce, puissante, qui fout les poils en 2 secondes, dotée d’une précision et d’une technique vocale irréprochable…Ces trois musicien.ne.s que j’apprécie se complètent à la perfection : iels ont réussi à créer un univers bien spécifique mêlant jazz, fusion, rock, avec une voix mise sur le piédestal grâce au looper qui permet sa multiplication & diversité. Apparemment, des choses se préparent, et j’ai extrêmement hâte !!!!

Jeanne Lafon est à l’initiative du groupe Sojalisca, quartet vocal féminin dont j’ai fait parti pendant un petit temps avec Jessica Valverde et Sofia Labat. Aujourd’hui, Jess évolue dans son trio swing tout frais et pétillant Rue des Tamaris & Sofia dans son projet solo pop aux sonorités rock & psyché sous le nom de SOFIA. 2 univers très marqués, 2 groupes dont vous allez entendre parler ces prochains mois ! »


AGATHE DA RAMA

« J’ai rencontré Agathe il y a quelques semaines seulement et je suis encore choquée de ne pas en avoir entendu parler avant : je suis restée scotchée en stalkant toutes ses vidéos live les unes après les autres, elle est très talentueuse. Voix de ouf, univers de ouf, prestance de ouf, je serai dans le public au prochain live c’est suuuuur ! »


NINXY

« Ninxy se compose d’une équipe extrêmement solide ! Maya Cros aux claviers, Louis Nicolas Gubert à la basse & Rémy Gouffault à la batterie : 3 musicien.ne.s, 3 machines que je trouve très impressionnant.e.s ! Et que c’est bon de voir de l’électro jouée en live ! J’en profite pour faire des éloges de la wonderful Natacha Kanga au passage – chanteuse guest de leur reprise Deep Inside – détentrice d’une magnifique voix soul & feutrée. La même équipe + d’autres musiciens formaient le groupe The Actual Groove qui défonçaient tout autant le game! »


THE TWIN SOULS

« J’ai rencontré les Twin Souls au Cri de la Mouette, ils jouaient juste avant nous. Je me souviens que ça avait été une claque musicale ; je m’étais demandée comment c’était possible qu’ils jouent là, et qu’ils ne soient pas encore connus ! Ils ne sont que 2 sur scène et pourtant font le taff de minimum 4 personnes. Ils jouent de multiples instruments tout au long de leur live, et ont de très belles voix qui s’harmonisent parfaitement bien. Leur énergie et complémentarité font vraiment du bien à voir et à entendre ! »


MATEO LANGLOIS

« J’ai vu Matéo Langlois pour la première fois sur scène sans savoir à quoi m’attendre, et je suis instantanément tombée amoureuse de lui ! Ses textes sont fins & très bien écrits. Multi-instrumentiste et doté d’une voix très singulière, il mélange tendresse, nostalgie, sincérité, beauté, jazz, groove ; il est taquin, blagueur, charmant, sensuel ! »

Retrouvez le TOP 10 de Joye sur Spotify :
(à l’exception de Bruit et Ninxy, absents de la plateforme de streaming)