Rio Loco 2016 - Young Fathers ©TBiarneix

Rio Loco Jour 3 : L’histoire d’une tempête tribale

Retour de la pluie sur Rio Loco sous une tempête musicale.

La météo cette année a décidé de s’accorder avec le thème. Les Mondes Celtes, ce sera sous la pluie. Contrairement au mercredi soir, si les averses sont bien là, l’orage passe au sud de Toulouse. De quoi nous épargner d’une nouvelle évacuation. Rassurant pour nous mais aussi pour la public qui attend impatiemment les groupes de la soirée. Après, on peut dire que cette année le Festival n’avait pas lésiné sur les moyens, mettant même en place une galère en cas d’inondation de la Prairie des Filtres… Et en attendant la montée des eaux, on en profite pour boire une Guinness.

Rio Loco 2016 - Stand Guinness ©TBiarneix

Rio Loco 2016 – Stand Guinness ©Thomas Biarneix

 

Après une bonne bière (attention l’abus d’alcool est dangereux pour la santé ! ), c’est parti pour le premier concert. Duo piano voix avec Erik Marchand et Bojan Z. Chant trad Breton et piano entre balade et jazz (voire free jazz). Les puristes auront apprécié. Si c’est très bien réalisé, faut avouer que c’est pas trop notre came.

Rio Loco 2016 - Erik Marchand & Bojan Z ©TBiarneix

Rio Loco 2016 – Erik Marchand & Bojan Z ©Thomas Biarneix

 

Donc direction le bord de la Garonne pour regarder un peu l’évolution de la météo (c’est un passe-temps cette année au Rio Loco ! )

Rio Loco 2016 - Météo ©TBiarneix

Rio Loco 2016 – Météo ©Thomas Biarneix

 

Et c’est sans attendre que nous retournons vers la scène village pour voir The Magnetic North. Premier concert de la soirée que nous attendons de pied ferme. Nous vous en avions parlé avant le Festival, et le groupe tiens toutes ses promesses. Leur pop folk lancinante nous embarque. Les deux voix enivrantes coulent lentement dans nos oreilles tout comme les mélodies nous bercent. Un joli moment de musique que nous n’oublierons pas.

Rio Loco 2016 - The Magnetic North ©TBiarneix

Rio Loco 2016 – The Magnetic North ©Thomas Biarneix

 

Nous tenons d’ailleurs à saluer l’organisation du Festival et le dispositif « Fêtons plus risquons moins » qui passe parmi les festivaliers pour proposer alcootest, préservatifs ou bouchons auditifs. C’est avant tout un bon moyen d’engager la conversation avec les gens. Mais aussi pour la mise à disposition de casques de protection pour les enfants.

Rio Loco 2016 - Ambiance ©TBiarneix

Rio Loco 2016 – Ambiance ©Thomas Biarneix

 

En avant pour la grande scène où c’est au tour de Carlos Nunez de venir enchanter la Prairie de Filtres. Le flutiste entre directement dans le vif du sujet et nous démontre toute sa technique. Mais c’est aussi le coeur sur la main qu’il communique sa joie au public toulousain, qu’il déclame « Meilleur public de Monde ». De vrai ! Il profite de son passage à Toulouse pour jouer avec un Bagad toulousain (le Bagad Bro Tolosa) et faire monter les danseurs de l’association Breizh en Oc sur scène. Le public est ravi et en redemande.

Rio Loco 2016 - Carlos Nunez ©Tbiarneix

Rio Loco 2016 – Carlos Nunez ©Thomas Biarneix

Rio Loco 2016 - Bagad Bro Tolosa ©TBiarneix

Rio Loco 2016 – Bagad Bro Tolosa ©Thomas Biarneix

Rio Loco 2016 - Carlos Nunez ©TBiarneixRio Loco 2016 – Carlos Nunez ©Thomas Biarneix

 

L’alternance étant un des mots d’ordre du Festival, retour sur la petite scène pour voir les toulousains de Doolin’ qui sortent leur nouvel album le jour même. Une bonne raison de faire la fête aux rythmes de leur musique à forte conotation irlandaise.

Rio Loco 2016 - Doolin' ©TBiarneix

Rio Loco 2016 – Doolin’ ©Thomas Biarneix

 

Pour finir la soirée. Place aux Young Fathers. Nous en avions fait une brève aussi et nous attendions beaucoup de ce concert. C’est au-delà de tout ce que nous imaginions. A coup sûr la plus grosse claque du Festival. Une espèce d’Hip-hop ultra tribal qui va jongler avec Soul et R’n’B. Une musicalité violente et percutante qui fait vibrer nos corps et bouger nos têtes. Ne parlons pas de ce trio de voix juste hallucinant où chacun tour à tour, chante ou accompagne le chant avec des voix de choeurs. Notre plus grosse claque en concert à Toulouse depuis bien longtemps.

Rio Loco 2016 - Young Fathers ©TBiarneix

Rio Loco 2016 – Young Fathers ©Thomas Biarneix

Comme pour les deux premiers soirs, vous pouvez retrouver toutes nos photos dans la galerie Flickr ci-dessous :