Rio Loco 2016 - Miossec ©TBiarneix

Rio Loco Jour 4 : La fin du voyage

Dernier jour, Rio Loco vogue de l’Atlantique à l’Océan Indien

Après trois premiers jours intenses nous voilà à la fin de l’aventure. Il reste tout de même une dernière soirée avant de jeter les clés de la Prairie dans la Garonne. Petit coup de malchance, nous loupons le premier concert d’Emily Portman feat. Alasdair Roberts & Coracle Band. Du coup nous n’avons pas de photo à vous proposer. Pour remédier à ça, vous pouvez regarder la session acoustique réalisée par FIP (par ailleurs partenaire Rio Loco dont nous vous invitons à découvrir le travail).

Nous arrivons quand même pile-poil pour voir Miossec. Concert intimiste. Accompagné d’un trio Violon-Accordéon-Guitare c’est un joli moment de chanson française que nous avons vécu. Ca permet de faire le plein d’émotion.

Rio Loco 2016 - Miossec ©TBiarneix

Rio Loco 2016 – Miossec ©Thomas Biarneix

Puis sur la scène Pont-Neuf, un orchestre s’installe. Nous n’avons écouté Caxade & Banda da Música Da Bandeira que d’une oreille avant le festival. C’est donc étonné que nous découvrons la proposition artistique de Caxade, et c’est vraiment sympa. Le quatuor propose un joli moment avec l’orchestre sur un ton joyeux et festif. Nous en profitons avant de retourner à la scène village.

Rio Loco 2016 - Caxade ©TBiarneix

Rio Loco 2016 – Caxade ©Thomas Biarneix

Le Festival ce sont des concerts mais aussi quelques animations autour,. Certains d’entre vous auront pu aller se prendre en photo à la Caravan-o-matic ou lire l’Echo-Loco, la gazette du Festival, pressée sur Place.

Rio Loco 2016 - Ambiance ©Tbiarneix

Rio Loco 2016 – Ambiance ©Thomas Biarneix

C’est un moment que nous attendions. Nous avions décidé de ne pas vous en parler avant le festival. Le nouveau projet d’Olivier Mellano avec Brendan Perry (chanteur dans l’immense duo Dead Can Dance) et le Bagad de Cesson n’avait laissé échappé que quelques sons. Avec « No Land » nous nous attendions à retrouver quelque chose de profond, noir, voire abyssal porté par le Bagad sur la voix de Brendan. C’est effectivement ce que nous avons pu voir. Un son massif mais avec la voix un peu perdue dans tout ce flot d’instruments. C’est une petite déception, mais peut-être que le projet a encore besoin de se roder. C’est en tout cas toujours un plaisir d’entendre la voix de Brendan Perry.

Rio Loco 2016 - No Land ©TBiarneix

Rio Loco 2016 – No Land ©Thomas Biarneix

Pour finir, place à la Pop Psychédélique de Super Fury Animals. Il se trouve que c’est un groupe Gallois et que le Pays de Galles joue face à la Russie pour l’Euro de football. La pelouse de la prairie est envahie de maillots rouges. Avant le concert les gallois entonnent des chants de supporters et animent la Prairie. C’est une drôle d’ambiance mais ça nous réchauffe la soirée. Le groupe mythique livre sa prestation avec un léger manque de folie mais un public conquis. C’est un joli point final pour cette édition.

Rio Loco 2016 - Super Fury Animals ©TBiarneix

Rio Loco 2016 – Super Fury Animals ©Thomas Biarneix

Rio Loco 2016 - Super Fury Animals ©TBiarneix

Rio Loco 2016 – Super Fury Animals ©Thomas Biarneix

Rio Loco 2016 - Super Fury Animals ©TBiarneix

Rio Loco 2016 – Super Fury Animals ©Thomas Biarneix

Voilà ! L’édition des Mondes Celtes se finie et nous apprenons que c’est l’Océan Indien qui sera à l’honneur l’an prochain. Retour aux îles. En espérant découvrir autant de projets entre musiques du monde et musiques actuelles. En attendant, on vous laisse avec les photos de cette dernière soirée :