A.R.A : nouvel oiseau de la scène toulousaine !

A.R.A : c’est avec ce nom d’oiseau que Tristan a choisi de développer son projet musical. Un artiste qu’on écoutait pour la première fois avec enthousiasme au tremplin Décroche le Son

C’est un gars aux allures de Petit Prince qu’on découvre sur scène. Seul, avec sa guitare électrique, ses machines et son micro, A.R.A nous propose un répertoire des plus modernes entre chanson et rap. Le jeune toulousain n’a pas que des allures du personnage d’Antoine de Saint-Exupéry : son premier EP porte le nom du blondinet rêveur.

« Une écharpe jaune autour du coup, des cheveux blonds en bataille » : c’est avec ces mots que débute l’écoute de l’enregistrement avec le titre autobiographique Le petit prince à la cigarette. La poésie est reine et Indétronable dans les chansons du compositeur salué par le Prix Nougaro 2018, textes qu’il écrit à L’encre de chine. Ses mots peuvent aussi aborder des thématiques moins rêveuses : en témoigne Plastique, qui nous a emporté en live.

A.R.A est de ces projets qu’on aime découvrir, qu’on adore vous présenter, qu’on a hâte de voir exploser. Un jeune adulte qui profite de chaque moment passé sur scène : il en vivra un nouveau très joli avec le tremplin du Weekend des Curiosités le 16 mai au Bikini.

Rémy


Retrouvez A.R.A sur Facebook
Crédit photo : Anne-Sophie Morel