ARA : l’oiseau essentiel de notre faune musicale

On vous présentait ARA il y a quelques années, découvert avec Décroche le Son. Notre oiseau toulousain s’est envolé vers la capitale, où il continue de déployer ses ailes et travailler sa plume.

Comme tout volatil, ARA s’est senti à l’étroit dans sa cage. Alors qu’il travaillait sur les arrangements de son EP, l’annonce du second confinement stoppe Tristan en plein vol. Il décide alors de mettre en pause cette étape décisive de tout enregistrement pour composer une nouvelle chanson. Son nom ? Essentiel ou pas, qui en dit long sur le ressenti d’un artiste sur ce qualificatif lourd de sens. Un artiste qui, comme de nombreux autres, continue de créer pendant que le naufrage que nous vivons, à l’image de l’orchestre du Titanic qu’il chante dans cette composition. Musicalement, ARA nous livre une de ces chansons qui restent en tête, nous rappelant son sens de la mélodie et sa capacité à choisir des mots simples et efficaces pour déployer chaque histoire.

Essentiel ou pas n’est pas qu’une musique, c’est aussi un clip participatif avec l’aide du public d’ARA qui a répondu à son appel à participation. Comme pour lui rappeler qu’il ne volera jamais vraiment seul et que son EP est déjà attendu…

 

Rémy


Retrouvez A.R.A sur Facebook
Crédit photo : Anne-Sophie Morel