Cloud, le soleil derrière les nuages pop


C’est en lisant notre ami GGposey que nous avons entendu pour la première fois la voix de Cloud. Dans un article élogieux, il nous présentait la chanteuse comme « nouvelle reine de la pop expérimentale » avec son titre Dead End.

Presque un an plus tard, c’est à Toulouse que nous allons découvrir l’artiste sur scène, elle qui partagera l’affiche à l’Usine à Musique avec le duo Black Lilys samedi 28 janvier. Une date où l’on pourra écouter sa musique aérée, parfois solaire (Sinking, Screen), souvent couverte de mélancolie (Casino, Nobody), semblant nous expliquer pourquoi elle s’appelle nuage. Ces opposés s’entremêlent parfois dans une piste (Crawl, Hostages, Dead End) comme un rayon de soleil en pleine averse…

Après un premier EP « Sick Sad Girl » présenté en 2021, où l’on pourrait classer le disque entre Billie Eilish, Prudence et Jeanne Added (en chauvin toulousain, on ajoute Joye et Sauvane à cette jolie liste), Cloud dévoilait en 2022 un second EP « Backrooms » en anglais dans le texte à l’exception d’un pont sur la très belle Live, Live, Die!. Deux enregistrements où la signature vocale de Lou est plus que prometteuse, dont on découvrira l’énergie en concert dans quelques jours…

Rémy


Retrouvez Cloud sur Facebook
Crédit photo Hugo Lardenet